SMPR2021-03-05T14:59:24+01:00

Service Médico Psychologique Régional

Les soins psychologiques en milieu carcéral sont assurés par le Dispositif de Soins Psychiatriques, anciennement Service Médico Psychologique Régional (SMPR).

Il répond aux critères de soins psychiatriques de niveau 1 et de niveau 2 tels que définis par la circulaire du 30 Octobre 2012.

Les missions du SMPR sont définies dans l’Arrêté du 14 décembre 1986 relatif au règlement intérieur « fixant l’organisation du SMPR relevant des secteurs de psychiatrie en milieu pénitentiaire » et dans le Décret 94-929 du 27 octobre 1994 relatif aux « soins dispensés aux personnes détenues par les établissements de santé assurant le service public hospitalier ».

La vocation première du SMPR consiste à mettre en œuvre toute action de prévention, de diagnostic et de soin pour la population carcérale (détenu prévenu ou condamné, hospitalisé ou non).

Il s’agit pour ces structures de soins en milieu pénitentiaire :

  • d’assurer des missions préventives et curatives en ambulatoire auprès des détenus, d’assurer la continuité des soins en cours lors de la mise sous écrou
  • de mettre en œuvre des actions de lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie
  • de coordonner les prestations de santé mentale avec les différents partenaires
  • de préparer un suivi après l’incarcération.

Les actions qui en découlent sont :

  • d’assurer un entretien d’accueil systématique (psychiatre, psychologue, infirmier) afin de faciliter le repérage précoce des troubles psychiatriques des entrants et de mettre en œuvre les soins adaptés à leur état, et ce dans les premiers jours de leur incarcération
  • de faire connaître les possibilités de soins psychiatriques offertes au sein de l’établissement pénitentiaire dans le souci de favoriser une éventuelle demande de soins ultérieur
  • de rencontrer les détenus signalés par les partenaires du service dont l’Unité de Consultations et de Soins Ambulatoires (UCSA) maintenant dénommée Dispositif de soins somatiques (DSS), l’Administration Pénitentiaire (AP) et le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Prévention (SPIP), afin d’évaluer les éventuelles difficultés et orienter si besoin.

Le SMPR du Centre Pénitentiaire de Poitiers-Vivonne, devenu unité sanitaire de niveau 1 et 2 depuis la circulaire du 30/10/2012, est installé dans un quartier spécifique de la prison.

Appartenant au pôle universitaire de psychiatrie adulte du Centre Hospitalier Laborit, il constitue le service psychiatrique de recours (niveau 2) des établissements pénitentiaires des ex régions Limousin et Poitou-Charentes.

Ce dispositif de soins psychiatriques comprend l’ensemble des activités de consultation, d’entretien individuel, de prise en charge de groupe et d’activité thérapeutique.

Le SMPR dispose d’un service dédié à l’hospitalisation libre, disposant de 20 places au sein d’un quartier spécifique en dehors des autres quartiers de détention. Le soin est libre et contractualisé avec le médecin psychiatre référent. Les patients bénéficient d’un régime dit autonome en libre circulation dans l’unité, fonction de leur état clinique. Les soignants sont présents en permanence sauf la nuit, où les patients sont alors en régime fermé. La prise en charge est complète, de l’individuel vers le groupale en passant par les activités thérapeutiques.

Ce service hospitalier propose aussi un accompagnement de réhabilitation psycho sociale avec des stratégies de remédiation cognitive pour prôner le rétablissement pour des patients au profil clinique le nécessitant.

Il dispense des prises en charge en ambulatoire auprès des détenus des différents quartiers du Centre Pénitentiaire, avec une offre de soins de consultations individuelles pluri professionnelle (médecin psychiatre, psychologue, infirmier, psychomotricien, ergothérapeute), groupale et/ou des activités thérapeutiques à médiation (CATTP).

Au-delà du recours clinique, le SMPR assure une mission de coordination régionale impliquant :

  • une coopération avec l’ensemble des acteurs de la psychiatrie adulte intervenant dans les établissements pénitentiaires du secteur (niveau1)
  • une articulation avec les UHSA (Unité d’Hospitalisation Spécialement Aménagée) éventuellement
  • un rôle d’interface avec les autorités de tutelle
  • une mise en place de formations au niveau régional (étudiants en médecine, internes, étudiants IFSI…)
  • de la recherche.

Les actualités

France 2 – Infrarouge : Un patient sorti de détention et suivi au CMP Espace Vienne, au cœur d’un reportage hors du commun

Infrarouge Première année dehors, journal de bord Plongée au [...]

APM news « Le volet psychiatrie du projet médical partagé du GHT de la Vienne met l’accent sur quatre filières »

POITIERS, 18 février 2019 - APMnews - Le volet psychiatrie [...]

Contact

Hospitalisation, consultations et prise en charge en ambulatoire des détenus.

Centre pénitentiaire Poitiers-Vivonne
Champs des Grolles – Route départementale 742
CS80029 – 86370 Vivonne

Secrétariat : 05 49 60 31 68 ou 05 49 60 31 69