La démarche qualité-risques

||La démarche qualité-risques
La démarche qualité-risques 2017-10-16T11:21:26+00:00

La qualité et la sécurité des soins

Les résultats des indicateurs de qualité et de sécurité des soins regroupent :

  • les indicateurs liés à la lutte contre les infections nosocomiales
  • les indicateurs généralisés par la Haute autorité de santé (HAS) issus du dossier du patient hospitalisé

Ils  sont publiés sur le site d’information destiné aux usagers : Scope santé. Le recueil national s’effectue tous les deux ans. En 2016, a été réalisé par les membres de la direction qualité risques et du département d’information médicale du Centre hospitalier Laborit, à partir de 80 dossiers de patients adultes, pour des séjours d’une durée supérieure à 8 jours réalisés en 2015.

Télécharger les indicateurs qualité sécurité des soins 2016 (PDF, 117 Ko)

Signaler un événement indésirable sanitaire

Patients, consommateurs et usagers peuvent participer à l’amélioration de la qualité et de la sécurité du système de santé en signalant les événements sanitaires indésirables qu’ils suspectent d’être liés aux produits de santé, produits de la vie courante et actes de soins.

Cliquez ici pour effectuer un signalement sur Signalement-sante.gouv.fr

La prise en charge de la douleur

L’hôpital s’engage à prendre en charge la douleur qui pourrait résulter de la maladie psychique. La participation des patients est essentielle et les équipes de soins sont là pour écouter, soutenir et aider les patients.
Une antenne opérationnelle et un groupe de réflexion, composés de différents professionnels de soins proposent, organisent, coordonnent, évaluent les actions d’amélioration (enquêtes, groupes de travail, protocoles, outils d’évaluation, etc.) à l’usage des professionnels de l’hôpital.

La lutte contre les infections nosocomiales

Les établissements de santé doivent appliquer la réglementation et les recommandations dans le domaine de la lutte contre les infections nosocomiales et les infections associées aux soins, c’est-à-dire les infections acquises par un patient, hospitalisé ou non, lors de tout soin.

Le Centre hospitalier Laborit, sous la responsabilité de la commission médicale d’établissement et de la direction, s’est engagé de longue date dans cette démarche en mettant en œuvre un dispositif basé sur la constitution d’une équipe opérationnelle en hygiène hospitalière, composée d’un praticien hygiéniste et d’une infirmière hygiéniste, chargée de mettre en application la politique de prévention. Les actions sont relayées sur le terrain par des correspondants en hygiène dans les unités de soins.

L’alimentation et la nutrition

Le comité de liaison alimentation nutrition (CLAN) facilite les liens entre vos besoins nutritionnels, les services de soins, les professionnels de la diététique et de la restauration. Une équipe opérationnelle composée de différents professionnels de soins proposent, organisent, coordonnent, évaluent chaque année leurs actions d’amélioration (enquêtes, groupes de travail, protocoles, outils d’évaluation, etc.) à l’usage des professionnels de l’hôpital.

La prise en charge médicamenteuse

Lors de l’hospitalisation, c’est la pharmacie de l’établissement qui délivre au patient les médicaments et les dispositifs médicaux qui lui sont prescrits. Pour sa sécurité, le patient ne doit ni conserver et ni prendre aucun médicament personnel supplémentaire. Il est obligatoire d’en parler au médecin ou à l’équipe soignante. Si le médecin décide de maintenir un médicament personnel non présent au livret de l’hôpital, il devra le préciser dans sa prescription. Le Centre hospitalier Laborit met en œuvre de nombreuses mesures visant à vous garantir un circuit du médicament le plus sécurisé possible.

Centre hospitalier Laborit

370 avenue Jacques Cœur
CS10587
86021 Poitiers cedex

Standard : 05 49 44 57 57

Menu : projets et stratégie