Télémédecine en langue des signes au CH Laborit : une première nationale !

|, Soins, Vie de l'établissement|Télémédecine en langue des signes au CH Laborit : une première nationale !

Le Docteur Laurence Pérault, psychiatre au Centre médico-psychologique Signes du Centre hospitalier Laborit de Poitiers a assuré une première consultation à distance, avec un patient de l’IRSA* à Bordeaux.

Retour sur cette expérience inédite en France

Le CMP Signes du CH Laborit propose des consultations individuelles en langue des signes française (LSF) et LSF tactile, pour tout adulte sourd utilisant les signes et présentant une difficulté en santé mentale. « La communauté sourde est très importante à Poitiers, il était nécessaire de lui proposer des soins adaptés dans leur mode de communication, pour faciliter l’accès, la compréhension et l’autonomie dans les soins en santé mentale », introduit le Dr Laurence Pérault, psychiatre au CMP Signes formée à la langue des signes française (LSF).

Dans les locaux du CMP, tout est pensé pour communiquer au mieux avec les patients Sourds et Sourds malvoyants. Mais les consultations psychiatriques relèvent, jusqu’alors, d’un échange en face à face.

L’expertise et le réseau du CMP Signes, l’accompagnement de l’ARS Nouvelle-Aquitaine et des équipes du GIP ESEA Nouvelle-Aquitaine (opérateur e-santé) et le plein soutien de la Direction du CH Laborit ont permis de réaliser la toute première téléconsultation en langue des signes en France en mars 2018.

Un projet de Télémédecine

Rares sont les psychiatres qui signent, il n’existe d’ailleurs que 4 centres en France : Paris, Lyon, Marseille et Poitiers. Le Docteur Laurence Pérault, psychiatre au CMP Signes de l’hôpital Laborit est la seule en Nouvelle-Aquitaine. L’ARS prend alors contact avec elle pour que la spécificité de ces consultations puisse être au bénéfice de plus de sourds dans la région.

Un projet de télémédecine est lancé et des entretiens psychiatriques à distance en téléconsultation sont envisagés. Le Docteur puise alors dans son réseau et échange avec l’Institut Régional des Sourds et Aveugles* (IRSA) de Mérignac qui est d’emblée très intéressé par le projet.

L’agence ESEA de Poitiers apporte ensuite son expertise technique sur la mise en place de solutions de téléconsultations et préconise l’usage d’outils adaptés en étroite collaboration avec la direction du Système d’Information de Laborit pour l’achat du matériel.

« C’est un projet innovant avec une technique et des outils simples mais une organisation complexe à cause de l’usage des signes », explique Jean-Christophe Drapier, chef de projet Télémédecine du GIP Esea.

« Après deux ans de travail, la première téléconsultation a lieu le 19 mars 2018 depuis Poitiers avec un patient bordelais. L’entretien s’est fait tout naturellement. Le patient était à l’aise et cet entretien psychiatrique a permis de poser un diagnostic précis et donc de proposer une conduite à tenir pour sa prise en charge », relate avec satisfaction, le Docteur Pérault.

Cette première nationale est une réussite et s’inscrit directement dans le plan régional d’accès aux soins porté par l’ARS Nouvelle-Aquitaine.

Le CMP Signes est un Centre de consultations en langue des signes du Centre hospitalier Laborit. Il propose des consultations individuelles en LSF et LSF tactile, et intervient par ailleurs en activité de liaison dans les services du CHL afin de faciliter la prise en charge des patients Sourds..

L’équipe pluridisciplinaire est composée d’une infirmière, d’une intermédiatrice et d’une secrétaire sous la direction du Docteur Laurence Pérault, psychiatre.

L’équipe rencontre des patients présentant une difficulté en santé mentale et communique avec eux en langue des signes.

En savoir plus

Les partenaires du projet

ARS Nouvelle-Aquitaine

ESEA Nouvelle-Aquitaine

Institut Régional des Sourds et Aveugles (IRSA)*

Le CMP Signes a conçu un petit dictionnaire en langue des signes pour les soignants amenés à prendre en charge des patients Sourds.

2018-04-12T17:13:37+00:00 12 avril 2018|Partenariats, Soins, Vie de l'établissement|

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter !

Ne manquez plus rien des actualités du CH Laborit, recevez-les directement dans votre boîte email !

à la newsletter