Le 3 juillet dernier, les professionnels de la pédopsychiatrie du CH Laborit étaient réunis pour une journée d’étude et de bilan de l’année. L’occasion pour le Pr Ludovic Gicquel de présenter les projets et les perspectives du Pôle.

Après une conférence du Dr Xavier Benarous- Chef de Clinique à la Pitié Salpêtrière sur l’histoire de la régulation des émotions au cours de la vie, le chef de Pôle et ses équipes ont dressé un bilan et présenté les projets du pôle.

Un temps d’échanges a suivi l’approche générale sur la compréhension de la régulation des émotions avec le Dr Benarous et les Pr Gicquel et Xavier sur les questions des traitements, de la prise en charge et l’influence de l’environnement.

« Cette conférence permet de rajouter quelques pierres à notre compréhension« , conclut le Pr Ludovic Gicquel

Christophe Verduzier, Directeur du CH Laborit a tenu à introduire ce temps de bilan en saluant l’ensemble des équipes médico-soignantes du pôle pour leur travail, la réactivité de leurs actions et leur créativité et innovation.

De nombreux projets sont en cours et les nouveaux enjeux de partenariat vont pousser le pôle au « aller vers »… déjà bien établi.

Le PTSM (Projet Territorial de Santé Mentale) prévoit la création d’une équipe mobile qui concerne l’ensemble des structures du pôle.

Bilans et perspectives

Le Dr Florence Raffeneau ouvre le temps de bilan avec une activité stable, toujours en légère hausse pour la petite enfance. Elle salue la solidarité entre services qui permet d’assurer une continuité nécessaire au bon fonctionnement des unités.

Plusieurs projets sont à l’étude :

  • l’ouverture d’une filière périnatalité;
  • la création d’un groupe mère-bébé;
  • l’intégration de l’unité mère-bébé (à la demande de la Direction et de l’ARS);
  • la création d’une maison d’accueil, un lieu ressource pour les professionnels de la petite enfance.

Les objectifs étant de mieux accompagner les enfants en rajeunissant l’âge d’accueil des moins de 3 ans pour lesquels on pense qu’une prise en charge ambulatoire est insuffisante et diminuer les délais pour monter les projets.

La Vienne devient site pilote pour tester une plateforme d’orientation et de coordination pour le diagnostic précoce des enfants de moins de 6 ans. C’est un projet proposé par l’ARS qui amène plusieurs questions dont l’impact sur les prises en charge dans les CMP.

Le Dr Raffeneau présente le Colloque universitaire de Psychiatrie de la périnatalité et de la petite enfance du 9 septembre 2019 : Actualités sur les outils diagnostiques et sur l’utilisation de la vidéo (voir l’évènement)

Le Dr Raymonde Seine pour la structure Enfance évoque la stabilité du pôle avec l’arrivée du Pr Jean Xavier et un temps médical équilibré.

« Ce qui a changé, c’est la demande. On a doublé et le temps d’attente est long…« 

« Nous faisons face à l’arrivée d’enfants de 6-7 ans suivis pour violences, troubles du comportement et souvent déscolarisés et devons trouver les réponses adaptées à ces états de crise« , explique le Dr Seine.

Le Docteur Damien Mallet pour les Adolescents présente une légère hausse des hospitalisations à l’ASAP et Tony Lainé et des listes d’attente.

« L’objectif du « aller vers » est une nécessité pour nous car tous nos projets sont en lien avec d’autres structures : éducation nationale, PJJ, associations etc. » précise le médecin.

Le nouveau PCPE – Pôle de compétences et de prestations externalisées pour les cas complexes, devrait ainsi permettre d’éviter les ruptures de parcours.

Le Pr Jean Xavier, nouveau PU-PH du CH Laborit (cf article Déc. 2018), responsable du CEDRE, a insisté sur les démarches pluri-disciplinaires et les coopérations renforcées avec le CRA, le CRTLA et souligné les travaux du CeRCA en partenariat avec l’URC. Son objectif est de favoriser une transversalité au sein de ces structures internes pour mener ensemble, des réflexions autour des démarches cliniques et de recherche.

« Le CEDRE va renforcer sa dimension d’expertise et de soins innovants grâce notamment à une salle dédiée à l’URC du CH Laborit et devrait prochainement changer de nom« , conclut le Pr Xavier.

La parole est donnée au Pr Ludovic Gicquel pour le bilan et les perspectives du PUPEA.

Son objectif est de faire le lien avec le PTSM (Projet Territorial de Santé Mentale) et de décloisonner le sanitaire, le social et le médico-social.

« Un tissu collaboratif s’est noué depuis plusieurs années grâce à une organisation en 3 niveaux qui permet d’intégrer l’ensemble des partenaires, précise t-il, cela permet de changer d’angle de vue, on part du territoire et du parcours du patient« .

La logique en niveau est une logique de parcours. Le niveau 1 est un niveau d’alerte qui concerne les acteurs de 1ère ligne avec un maillage du territoire. Le niveau 2 est à l’échelle territorial. Le niveau 3, régional requiert des experts : CMPP, CAMS, CRA, TCA etc.

L’angle d’approche est différent. On conçoit des parcours de soins mais aussi des parcours de vie et l’on intègre les autres partenaires dans nos pratiques. Les projets sont autonomes mais interdépendants.

De nombreux groupes de travail se sont ainsi constitués autour des notions de séparation et des TERV (thérapies par exposition à la réalité virtuelle) avec des équipes mobiles.

Le Pr Gicquel tient à rappeler l’importance de la Formation avec 54 pédopsychiatres formés au sein du Pôle dont beaucoup sont restés dans la Vienne, le renouvellement médical est assuré.

L’ouverture du CESAM s’est bien déroulée et il faut souligner la qualité de l’accueil et la polyvalence des équipes. L’inauguration devrait intervenir à la rentrée 2019.

De nouveaux projets devraient voir le jour dès la rentrée prochaine :

  • Rapprochement des CMP Sud-Vienne et Nord-Charente;
  • Hôpital de jour dédié aux troubles neuro-développementaux;
  • Maison des adolescents et d’un café des parents;
  • Clinique du collégien et du lycéen;
  • Centre de recours et de coordination pour les TCA en Nouvelle-Aquitaine;
  • Groupe de Psychiatrie Périnatale (GPP);
  • Unité SAS…

« Tous ces projets doivent nous permettre d’anticiper les ruptures« , conclut le Pr Gicquel.