« Le parcours de la personne souffrant de handicap psychique, pour quelle logique inclusive ? »

Organisé par les institutions du médico-social de la Vienne, signataires d’une convention de partenariat, ce premier Forum s’est déroulé le mercredi 6 novembre au Lycée Saint Jacques de Compostelle.

Cette manifestation est le premier signe de mise en œuvre de la convention de partenariat avec les partenaires du médico-social de la Vienne.

L’occasion pour tous de mieux se connaître et de partager autour des pratiques de chacun.

Christophe Verduzier – Directeur du CH Laborit et Franck Tourenne – Directeur général de l’ADAPEI 86 ont ouvert cette première journée comme un point de départ de nouvelles modalités de coopération pour partager, apprendre et mieux travailler ensemble.

Elise Perret – responsable du territoire Centre Vienne à la Plateforme Territoriale d’Appui (PTA 86, ex.Itinéraire Santé) a ensuite ouvert les présentations.

« Nos entités sont en évolution permanente. L’idée de ses rencontres est de mieux se connaître pour mieux travailler ensemble. Je vous invite ainsi à présenter les rôles et les missions de chacun. Pour notre part, un des rôles de la PTA est d’améliorer la fluidité des parcours. Pour cela, les acteurs de ces parcours doivent se rencontrer, tisser des liens et ainsi permettre cette logique inclusive ».

1ère Table-ronde « La coopération pour l’accompagnement des personnes adultes ou vieillissantes »

Modérateur : Dominique Raffeneau – PTA 86 / Itinéraire Santé

Conférence « Accompagnement en ambulatoire »

Présentation de l’UDAF de la Vienne et du Pôle insertion par son Directeur Patrick Genty et du « dispositif emploi accompagné » par Anne Larrouy – cheffe de service au pôle insertion du SAVS de l’UDAF.

Présentation du Pôle médico-social du CH Laborit par sa Directrice adjointe Sophie Baudoin et Jeanne Grosseau-Poussard – cadre socio-éducatif du Pôle.

Présentation du SAMSAH de la Mutualité par madame Thoreaux-Bidault.

« Le SAMSAH a déjà une convention de partenariat avec le CH Laborit avec 2 infirmiers mis à disposition et 40 personnes accompagnées grâce à une équipe pluridisciplinaire ».

Didier Allix – cadre supérieur de santé au CH Laborit évoque ensuite la logique inclusive de l’hôpital.

« Comment agit-on avec la personne sur son environnement ? Plusieurs leviers …

  • Démocratie sanitaire : CLS / CLSM / CTS / MSP / PTSM …
  • Destigmatisation : communication, SISM, évènements, presse …
  • Formation : acteurs de 1ère ligne et maillage territorial
  • Décloisonnement des pratiques
  • Prévention / Promotion

Cette journée permet d’échanger sur nos pratiques mais aussi et surtout sur les pistes d’amélioration pour éviter les ruptures de parcours ».

Conférence « L’accompagnement en structures »

Rachelle Massonneau présente la Maison Relais – Audacia.

« L’accès à l’hébergement et au logement proposé par le pôle vise à améliorer, stabiliser l’état de santé, ensuite à maintenir et/ou développer l’autonomie des personnes ».

Le Docteur Christelle Paillard – psychiatre, responsable de la Maison de la Réhabilitation Psychosociale, présente le Pôle de soins intersectoriel du CH Laborit.

« Une intervention précoce et des soins de réhabilitation pour des jeunes de 18 à 35 ans avec des pathologies psychotiques. Les délais des diagnostics ont des impacts sur les trajectoires de vie de ces jeunes d’où l’importance de nos partenariats pour proposer les soins les plus adaptés et répondre à leurs besoins spécifiques. Le Pôle accueille 2 pair-aidants et bientôt un médiateur santé-pair recruté par l’hôpital. Ce relais préventif nous pousse à travailler tous ensemble ».

Présentation du FAM « La Forêt » de l’ADAPEI 86 par Julie Brochot « avec l’accueil de personnes de 18 à 64 ans grâce à une équipe complémentaire, soignants et éducateurs et des activités thérapeutiques au foyer et à l’extérieur ».

Olivier Besseron du Foyer de vie de la Croix-Rouge française situé à Sommières du Clain propose 32 pavillons sur 3 hectares et accompagne vers l’autonomie des personnes en situation de handicap grâce à de nombreux partenariats.

Sophie Baudoin et Jeanne Grosseau-Poussard présentent la MAS de Vouillé et le FAM du CH Laborit.

La MAS accueille un public vieillissant et une population dépendante de 36 à 74 ans.
« Compte-tenu des déserts médicaux, on note un réel développement de la télémédecine dans les maisons d’accueil du département ».

Le FAM propose de nombreuses activités qui inscrivent les personnes accueillies dans la vie de la cité.

« Ensemble, on a réussi de belles inclusions. »

2ème Table-ronde

« La coopération nécessaire pour l’accompagnement des enfants et des adolescents »

Modérateur : Franck Tourenne – directeur générale ADAPEI 86

Conférence « Parcours des enfants et des adolescents »

Katia Aurillard présente l’IME de Mauroc de l’ADAPEI de la Vienne qui accompagne 70 jeunes de 6 à 22 ans « pour cheminer ensemble grâce à un projet personnalisé et une logique de co-construction et de parcours ».

« L’équipe pluridisciplinaire recherche le consentement du jeune ».

Benjamin Degenne, psychologue clinicien, présente le SESSAD de l’ADAPEI (68 places) qui propose un accompagnement global de la naissance à 20 ans en recherchant le bien-être, l’autonomie et l’inclusion sociale. « Le SESSAD a une culture hors les murs, nous intervenons sur les lieux de vie, dans les associations sportives, au cœur des lieux de soins… dans le respect de la vie privée et familiale ».

Blandine Trouville est éducatrice de jeunes enfants au SESSAD au sein d’une équipe pluridisciplinaire. « Notre logique de parcours est à visée inclusive : inclure et non exclure. Nous travaillons à la co-construction de réponses adaptées pour les jeunes accompagnés. L’accompagnement prévoit entre autres : ateliers, séances individuelles ou en groupe, observations cliniques, des espaces de réflexion… ».

La directrice des établissements du site de Montmorillon pour les PEP 86, Emmanuelle Raja, souligne l’importance des échanges et du partage.

Un pas vers l’autonomie

« L’inclusion des enfants et des adolescents nécessite une grande ouverture d’esprit. Dans nos établissements, l’inclusion se fait au travers d’espaces partagés dans la ville : médiathèque, centre de loisirs, auto-école, habitat inclusif … Les jeunes participent ainsi aux « Temps de la Ville » avec d’autres jeunes et ces jeunes sont aussi invités à venir à l’IME.

On prend le pari que l’inclusion soit possible et ça ne fonctionne que si on travaille ensemble ».

La dernière présentation revenait au pédopsychiatre Dr Damien Mallet et à Ugo Challot – cadre de santé au Pôle enfants et adolescents du CH Laborit qui ont présenté le fonctionnement pluriprofessionnel de la pédopsychiatrie à l’hôpital qui s’articule autour de nombreux partenaires.

« Le réseau RECOLTE (REseau COLaboratif TErritorial) permet un très bon fonctionnement collaboratif sur le territoire.

Cette journée nous permet d’approfondir nos connaissances et d’avoir une meilleure connaissance des structures ».

Franck Tourenne – directeur général de l’ADAPEI de la Vienne a conclu la journée en rappelant la signature de la convention entre tous les présents et « l’importance de la co-construction pour toujours mieux accompagner les parcours de vie ».

Voir le programme