Le pôle de soins intersectoriels organisait sa journée vendredi 12 avril au CH Laborit.

La matinée, ouverte à tous, y compris aux associations d’usagers, a permis de faire connaître les pratiques et de partager des retours d’expériences sur différents thèmes.

Au programme, de nombreuses présentations de projets et témoignages d’activités pratiquées au sein du pôle.

  • Formation « Hors les murs »

Ce projet découle de la réponse à un appel à projet de l’ARS en 2016 et qui a pour objectif de sensibiliser et destigmatiser en aidant à l’acceptation de la différence dans la cité. Ces formations facilitent les liens entre acteurs et le bilan 2018 est très positif avec 173 personnes formées à Poitiers. Les prochains bénéficiaires seront les maisons de quartier, les infirmiers libéraux et d’autres associations…

  • Éducation Thérapeutique du Patient (ETP)

Présentation par les Drs Guillard-Bouhet et Wangermez, l’infirmière du service et une famille experte de l’ETP Schizophrénie et du programme Profamille pour les patients et les proches. Après un bref historique et le rappel de nombreuses études sur l’impact et les bénéfices de l’ETP sur les malades et leurs proches, l’équipe ETP du CREATIV a présenté le programme, les séances et leur contenu et rappelé l’émergence du rôle de la famille-experte à valoriser.

Le nombre de rechute est divisée par 4 avec une prise en charge en psycho-éducation et les tentatives de suicide sont divisées par 2.

  • Le Jardin des Sens : un jardin thérapeutique de soins

Accessible aux personnes âgées du pavillon Cousin, ce jardin est un « support de communication pour les patients et les soignants, précise le Dr Bouquet. C’est un lieu de stimulations sensorielles qui rappelle les évolutions de la vie et qui a des effets apaisants sur les patients ». De nombreuses activités thérapeutiques y sont organisées et permettent d’y créer du lien. Le jardin s’anime au rythme des saisons mais aussi selon les envies des patients. Le pouvoir des fleurs permet aux malades de se décentrer de leur quotidien et de retrouver de l’estime de soi. Rien ne se perd, la production du jardin sert aux ateliers de culinothérapie et les idées recettes vont bon train. Les plats sont ensuite partagés et les repas pris en commun. Cela stimule la créativité, renforce les relations et permet de cultiver le lien social », concluent le Dr Bouquet et l’assistante sociale du service.

Lire l’article dans KAIZEN Santé

inauguration-jardin-therapeutique-7

  • Médiation animale à Amadeus

Après une présentation de l’unité intersectorielle Amadeus connue pour ses hospitalisations longues et les patients aux troubles invalidants qu’elle accueille; Pascal Dairain, animateur de l’activité et l’équipe d’Amadeus évoquent l’origine de la médiation animale sur leur unité. « Le chien est un formidable outil de médiation », conclut le maître du gentil Happy !

Happy, le chien médiateur

  • « Culture et soins » avec le Musée Sainte Croix

Le Dr Alix accompagné de Mélanie Maingan-Sachon, chargée de la médiation culturelle du Musée Sainte Croix de Poitiers ont présenté le partenariat qui dure depuis plus de 13 années entre les musées de Poitiers et l’hôpital. Ce projet permet l’accès au patrimoine et à la culture pour les patients et les autorise à « oser être soi » insiste le Dr Alix. La programmation, en accord avec l’équipe médicale est personnalisée et varie d’une séance à l’autre. Les visites au musée ouvrent à des temps de paroles avec les patients et se poursuivent par des ateliers d’arthérapie dispensés à l’hôpital. « L’Art devient rythme, reconstruction et conjugaison de la personne avec soi et son environnement » conclut le médecin.

  • Équipe Mobile de Psychiatrie de la Personne Âgée

Après un bref historique de la gérontopsychiatrie devenue depuis la psychiatrie de la personne âgée (PA), le Dr Girault-Bouchand a présenté le projet ambitieux de la création d’une équipe mobile de psychiatrie de la personne âgée (EMPPA). Issue de plusieurs constats : augmentation du nombre de PA de + de 70 ans, hausse de la file active, augmentation de l’espérance de vie … Les actions engagées jusqu’alors ont leur limite et il semblait impossible de répondre à toutes les demandes. Le déploiement des missions de cette équipe, la création d’antennes de CMP, l’ouverture d’un numéro unique et le développement de la télé-expertise (télémédecine) en Ehpad sont autant de pistes de réponses encourageantes.

 

L’après-midi, des ateliers ouverts aux professionnels se sont déroulés dans de petites salles, afin de découvrir des outils, médiateurs et techniques de soins.

Cette journée a été l’occasion de se rencontrer et d’échanger afin de favoriser une meilleure connaissance des acteurs du soin.