L’unité de réhabilitation PHILAE du CH Laborit qui propose un accompagnement inclusif par le logement notamment aux jeunes personnes atteintes de troubles psychiques a sollicité la Fondation du Crédit Mutuel pour obtenir un financement.

Créée en 2009 et placée sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation regroupe les activités nationales de mécénat de la banque mutualiste. Elle intervient dans les domaines de la solidarité et de l’intérêt général.

Le soutien de projets associatifs d’insertion en collaboration avec les fédérations régionales du Crédit Mutuel est un des axes développés qui doit permettre d’aider des projets facilitant l’accès à l’emploi.

« Nous sommes là pour soutenir et appuyer une démarche, une opération, précise Francis Gargouil, animateur du Marché OBNL de la banque, c’est dans la philosophie du Crédit Mutuel ».

Un chèque de 6000€ avait ainsi été remis en janvier dernier à PHILAE.

L’équipe et l’ensemble du service se réjouissaient de cette bonne nouvelle et de ce budget conséquent qui a permis de financer l’ouverture et l’équipement à neuf de trois nouveaux appartements portant à 9 le nombre d’appartements loués .

L’ouverture des deux derniers appartements financés grâce à la Fondation a été l’occasion d’inviter Francis Gargouil du Crédit Mutuel, à visiter les lieux.

« Nous ne voyons pas toujours les projets finis, je suis ravi de cette visite et de voir concrètement à quoi servent les sommes versées » précise t-il.

Les appartements dénichés par l’équipe de PHILAE dans de petites résidences au cœur des villes de Poitiers, Saint-Benoît et Buxerolles sont loués via l’association La Cordée.

L’état des lieux avec les jeunes patients qui intègrent les appartements se fera dès le lendemain de la visite.

Habiter un logement est toujours une étape importante pour un jeune dans son évolution vers l’autonomie. Après un épisode de trouble psychique sévère, l’accompagnement par une équipe de soins attentive aux besoins et aux angoisses soulevées par cette prise d’autonomie s’avère un dispositif pertinent. Apprentissage de tâches nouvelles, réassurance, organisation du temps libre, accompagnement si besoin et aide à l’accomplissement de projets personnels sont autant de possibilités offertes par l’équipe soignante qui répond autant que de besoin aux demandes des jeunes.

« L’appartement thérapeutique est en général un tremplin vers l’appartement personnel dans des conditions que nous souhaitons optimales en terme d’inclusion sociale », précise le Dr Sylvie Peron, psychiatre responsable de PHILAE.

Il est à noter le soutien technique indispensable, la disponibilité et la qualité des interventions du personnel de la DAFET tant lors des aménagements que pour les petites réparations au quotidien, en suppléant aux interventions de professionnels qui ne pourraient être supportées par la section de la Cordée.