Une équipe de France 3 Poitou-Charentes a passé une journée en immersion au cœur de l’unité de soins intensifs du Dr Mallet : l’ASAP.

Interview du Dr Damien Mallet – pédopsychiatre responsable de l’ASAP

Ouverte depuis 2016, l’unité de soins intensifs de jour, ASAP (Accueil et Soins des Adolescents en Psychiatrie), constitue une réponse rapide et dense à l’urgence de la crise dont témoignent les tentatives de suicide et les dépressions avec idées noires ou idées suicidaires. Cette structure d’accueil s’inscrit dans un parcours de soins coordonné et fait immédiatement suite à la prise en charge par les services d’urgences de ces adolescent(e) et voit son action se prolonger par différents dispositifs d’aval relevant de l’offre de soin ambulatoire ou hospitalière (de jour ou temps plein).

L’ASAP s’intègre dans le parcours de l’urgence en amont qui comprend également le groupe Intermède au sein de l’unité de jour Mosaïque ou bien encore les Consultations de Semi-Urgence (CSU) au sein du CMP.

L’ASAP permet :

  • De répondre avec réactivité aux besoins de soins de l’ensemble des adolescents ayant été admis aux urgences suite notamment à une TS et présentant un risque de TS permettant en cela d’apporter la réponse thérapeutique la plus adaptée et dans les meilleurs délais.
  • De constituer une étape-clé du parcours de soin des adolescents suicidaires et de permettre la continuité de ce parcours depuis les urgences jusqu’aux dispositifs de soins post-ASAP.
  • De diminuer le nombre d’admissions directes depuis les urgences vers le pavillon d’hospitalisation temps plein suite à une TS.
  • De diminuer la durée moyenne de séjour des patients hospitalisés au sein de ce pavillon en permettant une sortie plus précoce
  • De réduire de manière significative le nombre de journées d’hospitalisation en service de pédiatrie pour les patients initialement orientés suite à une TS.
Lire la version web