Lumière sur l’étude Insula-TOP de l’URC

|, Soins, Vie de l'établissement|Lumière sur l’étude Insula-TOP de l’URC

Le Centre hospitalier Laborit dispose de sa propre unité de recherche. Composée d’une équipe pluridisciplinaire, l’unité de recherche clinique (URC) Pierre Deniker est promoteur d’un certain nombre d’études (10 protocoles en cours).

Médecins psychiatres, généralistes, pharmaciens, chercheurs, infirmières, psychologues, ingénieurs, attachés de recherche clinique, travaillent en lien avec les services de l’hôpital mais pas seulement. L’unité développe une recherche clinique de haut niveau scientifique en psychiatrie sur le territoire et les collaborations nationales et internationales sont nombreuses.

Les principaux axes de recherche de l’URC sont :

  • l’addictologie,
  • la dépression et les troubles bipolaires,
  • les troubles anxieux,
  • l’insight ou la conscience du trouble,
  • l’empathie,
  • la pédopsychiatrie.

L’étude Insula-TOP

Une première étude dénommée « STOP TAG » a récemment conclu que le thermalisme pouvait être une alternative thérapeutique aussi efficace dans les Troubles Anxieux Généralisés (TAG) que la prise d’un médicament.

Dans le prolongement de l’étude, STOP-TAG, l’étude INSULA-TOP a été lancée début 2017 sous l’égide du Pr Nematollah Jaafari.

Sur le plan clinique, l’objectif principal de cette étude est de mettre en avant les substrats psychobiologiques de l’amélioration de la symptomatologie anxieuse suite à une cure thermale grâce à la mise en évidence d’une diminution de l’activité de l’insula au repos. En résumé, l’étude doit apporter une explication scientifique permettant de mieux comprendre l’efficacité de la cure thermale comparé à une prise du traitement médicamenteux de référence utilisé dans ce trouble.

Les études cliniques sont généralement longues, INSULA-TOP durera 3 ans afin de pouvoir inclure un total de 60 patients.

Déroulement du protocole

Les médecins traitant ou spécialistes adressent leurs patients souffrant d’un TAG au

médecin investigateur de l’URC. Ce dernier vérifie que le patient répond aux critères d’éligibilité de l’étude, autrement dit qu’il est bien possible de proposer au patient ce protocole de recherche. Si le patient est effectivement éligible et qu’il a donné son accord écrit de participation, il est inclus dans l’étude.

A l’issue de l’inclusion, les patients sont répartis dans 2 groupes de traitement de manière aléatoire : soit il leur est proposé une cure thermale de 3 semaines à l’établissement thermal de Saujon, soit la prise d’un médicament.

Chaque patient est suivi pendant 2 mois dans le cadre de à l’étude à raison de 4 consultations comprenant un examen clinique, des tests psychométriques, une prises de sang et la passation de 3 IRM fonctionnelles.

A ce jour, 20 patients sont inclus sur les 60 nécessaires à l’étude.

Contact

URC Pierre Deniker – Centre Hospitalier Henri Laborit

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter !

Ne manquez plus rien des actualités du CH Laborit, recevez-les directement dans votre boîte email !

à la newsletter