Dans le cadre des Semaines d’Information de la Santé Mentale (SISM), un partenariat est né entre les Instituts de Formation des professionnels de santé du CHU de Poitiers, le Centre hospitalier Laborit, la Ville de Poitiers – service handicap, le CCAS et les associations d’usagers et familles UNAFAM et ARGOS 2001.

Santé mentale et postures professionnelles

L’édition 2018 avec un ciné-débat avait fait ressortir le besoin pour de nombreux étudiants d’avoir des éléments de réponse sur leur posture professionnelle et l’attitude à adopter avec une personne soufrant de troubles psychiques.

Tous ne reçoivent pas la même formation sur les questions de santé mentale. Pour l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI), la santé mentale fait partie intégrante du cursus de formation et pas uniquement la relation (cours de nombreux psychiatres, neuro-psychologues, psychologues, sociologues et ergothérapeutes en santé mentale sur les trois années). L’Institut de Formation en Ergothérapie (IFE) aborde également la notion de relation aux patients.

Près de 300 étudiants étaient présents, futurs infirmiers, ergothérapeutes, manipulateurs radio, masseurs-kiné.

Cette journée dédiée a été animée par les directeurs des différents instituts, le service handicap de la Ville de Poitiers et le CCAS, le service communication du CH Laborit.

L’intervention du Pr Ludovic Gicquel a ainsi permis de sensibiliser les futurs professionnels de santé sur la thématique de la santé mentale et apporter une grille de lecture et des repères pédagogiques aux étudiants, dans leurs relations aux patients, tout en respectant les référentiels de formation des instituts.

Des témoignages de patients et proches de personnes souffrant de troubles psychiques ont suscité de nombreuses réactions et questions des étudiants. Ces témoignages étaient partagés et animés par les associations UNAFAM et ARGOS 2001. Une vidéo témoignage de Julie, bénévole de l’association ARGOS 2001 a été diffusée  pour insister sur la nécessaire prise en compte des troubles du patient au même niveau que la prise en charge classique des soins pour lesquels il est présent.

Un jeune infirmier a présenté sa perception de la maladie mentale avant d’intégrer le CH Laborit et sa motivation actuelle à l’exercice de ses fonctions.

Plusieurs intervenants se sont succédé tout au long de la journée.

Vincent Bidault, infirmier et conseiller technique Santé à la Protection Judiciaire de la Jeunesse a animé un atelier autour du jeu qu’il a créé Feelings – le jeu des émotions.

Le Dr Philippe Richard du CH Laborit a animé le ciné-débat après la projection de la comédie engagée « Simon et Théodore » du réalisateur Mikael Buch.

Véronique Bounaud du CCAS, Isabelle Bert de la Ville de Poitiers et Julie Debord du CH Laborit ont ensuite respectivement présenté l’application Stop Blues – INSERM, le Festival des Accessifs et les Semaines d’Informations de la Santé Mentale (SISM) pour clôturer la journée.

Une enquête de satisfaction distribuée aux étudiants montre des retours très positifs.

Le rendez-vous est pris pour une nouvelle édition en 2020 !

Intervention du Pr Ludovic Gicquel