En pleine pandémie de Covid-19, une équipe de chercheurs britanniques met en garde les dirigeants de la planète face aux effets potentiellement « dramatiques » des mesures de confinement imposées pour freiner le coronavirus.
En France, le dispositif est entré en vigueur, pour une durée minimale de quinze jours, sans que la question de l’impact sur la santé mentale ait été clairement posée (source : The Lancet).

 

Le Dr Sylvie Peron, médecin psychiatre au CH Laborit nous donne quelques clés et conseils pour prendre soin de sa santé mentale, basés sur les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

 

« L’être humain a de considérables capacités d’adaptation, une fois passé le stade de sidération et d’incompréhension du début, chacun est capable de trouver des ressources notamment lorsqu’il s’agit de notre survie. Le fait que l’ensemble de la population vive la même expérience de confinement pourrait aider à surmonter cette épreuve » Dr Sylvie Peron.

 

Lutter contre la stigmatisation

  • Le virus COVID-19 a affecté et est susceptible d’affecter des personnes de nombreux pays, dans de nombreuses zones géographiques. Ce virus ne doit être rattaché à aucune communauté ou nationalité. Faites preuve d’empathie envers ceux qui ont été touchés, dans et depuis n’importe quel pays, ceux qui ont la maladie n’ont rien fait de mal.
  • Ne faites pas référence aux personnes atteintes de la maladie en tant que « cas COVID-19», «victimes» «familles COVID-19» ou «malades». Ce sont «des personnes qui ont le COVID-19», «des personnes qui sont traitées pour un COVID-19», «des personnes qui se remettent du COVID-19» et après avoir récupéré du COVID-19, leur vie continuera avec leur travail, leur famille et leurs proches.

Prendre soin de soi-même et de ses proches

  • Même dans des situations d’isolement, essayez autant que possible de garder vos routines quotidiennes personnelles.
  • Faites attention à vos propres besoins et ressentis. Participez à des activités saines que vous aimez et que vous trouvez relaxantes. Faites de l’exercice régulièrement, gardez des routines de sommeil régulières et ayez une alimentation saine.
  • Évitez d’utiliser des stratégies d’adaptation négatives comme le tabac, l’alcool ou d’autres drogues. À long terme, cela peut nuire à votre bien-être mental et physique.
  • Il s’agit d’un scénario unique et sans précédent. Néanmoins, les stratégies que vous avez utilisées dans le passé pour gérer les périodes de stress peuvent vous être bénéfiques maintenant. Les stratégies pour gérer le stress sont les mêmes, même si le scénario diffère.

Être bien informé et lutter contre l’anxiété générée par les fake news

  • Le flux soudain et presque constant de reportages sur une épidémie peut inquiéter n’importe qui. Évitez de regarder, de lire ou d’écouter des nouvelles qui vous rendent anxieux ou en détresse; cherchez prioritairement des informations afin de prendre des mesures pratiques en vue de vous protéger ainsi que vos proches.
  • Recherchez les mises à jour des informations de protection à des moments précis de la journée, une ou deux fois par jour, auprès de sources fiables comme les émissions tenues par des journalistes professionnels et les plateformes des autorités sanitaires locales afin de vous aider à distinguer les informations sérieuses des rumeurs.

Combattre l’isolement

  • Protégez-vous et soutenez les autres. Aider les autres dans le besoin est bénéfique pour eux, mais aussi à celui/celle qui aide.
  • Restez connecté et entretenez vos réseaux sociaux. Si les autorités sanitaires ont recommandé de limiter votre contact social physique pour contenir l’épidémie, vous pouvez rester connecté via la messagerie informatique, les réseaux et médias sociaux, la vidéoconférence et le téléphone.

Reconnaitre et renforcer les comportements altruistes

  • Profitez de chaque opportunité pour diffuser les messages, les témoignages et les images positives des personnes de votre communauté et de votre ville qui ont eu le COVID-19, qui en ont guéri ou qui ont apporté leur soutien à un être cher dans son rétablissement et qui sont disposées à partager leur expérience.
  • Saluez les aidants et les professionnels de santé qui prennent en charge et soutiennent les personnes atteintes de COVID-19 dans votre communauté. Reconnaissez le rôle qu’ils jouent pour sauver des vies et protéger vos proches.
  • Continuer à mettre en perspective les faits sur cette épidémie. Les agences de santé publique et les experts de tous les pays travaillent sur l’épidémie pour garantir la disponibilité des meilleurs soins aux personnes touchées.
Aller plus loin > Des conseils sur la santé mentale et des informations sont proposées par le Psycom et Promosanté Ile-de-France propose une sélection de ressources utiles.